Mis en nomination par leurs pairs, les candidats sont choisis par un Comité de sélection indépendant formé d’éminents administrateurs nommés par le conseil d’administration de l’IAS. Les membres du Comité de sélection et du conseil d’administration de l’IAS ne sont pas admissibles comme candidats au titre de fellow et ne peuvent participer au processus de mise en nomination.

Admissibilité 

Les personnes mises en nomination doivent avoir à leur actif une carrière remarquable comme administrateur ou administratrice. Les candidats sont évalués selon des critères de sélection qui tiennent compte de leurs qualités de leader à la table du conseil et de leurs autres contributions à la bonne gouvernance. 

Le Comité de sélection des candidats au titre de fellow accueille les mises en nomination d’administrateurs œuvrant auprès de sociétés ouvertes et fermées, d’organismes à but non lucratif et de sociétés d’État. 

Critères de fellow de l'IAS 

L’IAS est fier de souligner le travail d’administrateurs qui se sont démarqués par leur leadership et leurs contributions au sein de conseils d’administration canadiens. Les fellows ont su mériter le respect de leurs pairs en raison de leur professionnalisme, de leur intégrité et de leur savoir. 

Les critères énoncés ci-dessous servent de lignes directrices pour la mise en nomination des candidats au titre de fellow de l’IAS : 
  • qualités de leader et d’administrateur 
  • reddition de comptes aux parties prenantes 
  • contributions en matière de gouvernance 
  • relations avec le chef de la direction ainsi qu’avec les membres du CA/les dirigeants 
  • capacité organisationnelle et amélioration de l’efficacité du conseil 
  • collégialité
D’autres critères – dont les interventions à l’extérieur du conseil, comme la participation à des publications et à des conférences et l’engagement communautaire – entrent également en ligne de compte.

Veuillez citer des exemples témoignant d’actions/initiatives allant au-delà de ce qu’on attend généralement d’un administrateur. Note : pour chaque section, la description ne devrait pas dépasser 200 mots.

Qualités de leader et d’administrateur 

Les candidats démontrent, depuis nombre d’années, des qualités exceptionnelles de leader et d’administrateur, fondées sur leur expérience, leurs connaissances, leur vision et leur discernement. Ce sont des personnes intègres, qui font preuve d’une compréhension profonde des devoirs de loyauté et d’honnêteté incombant à tout administrateur et qui favorisent un climat où règne l’éthique professionnelle.

Tournés vers l’avenir, ils adhèrent aux valeurs de l’entreprise en contribuant à façonner sa culture, sa mission et son orientation stratégique et contribuent à assurer la bonne relève de la haute direction tout en supervisant la gestion de risques et les contrôles internes. 

Reddition de comptes aux parties prenantes 

Les candidats comprennent les intérêts des actionnaires et/ou des autres parties prenantes et s’efforcent d’en assurer l’équilibre. Jamais ils ne font passer leurs intérêts personnels avant ceux de leur entreprise. Ils démontrent leur engagement à l’égard de la transparence et de la divulgation d’information. Les candidats s’efforcent constamment d’aller au-delà des exigences légales et/ou réglementaires de manière à accroître, et non seulement à protéger, la valeur pour l’actionnaire.
Contributions en matière de gouvernance

Les candidats adoptent des pratiques exemplaires à la table du conseil et y assument leur leadership afin que l’entreprise bénéficie de ces pratiques de gouvernance fondées sur les plus hautes normes. En outre, leur apport à la bonne gouvernance des sociétés canadiennes se manifeste également à l’extérieur des conseils.  

Relations avec le chef de la direction et les dirigeants 

Les candidats favorisent une gouvernance efficace grâce aux relations hautement constructives qu’ils entretiennent avec le chef de la direction et les hauts dirigeants. Ils jouent les rôles de conseiller, d’expert en rétroaction et de guide auprès du PDG en aidant ce dernier à reconnaître et à gérer les occasions de développement ainsi que les risques et dangers. Les candidats assistent la haute direction dans l’élaboration de l’orientation stratégique de la société et dans la recherche d’un équilibre entre les objectifs parfois contradictoires d’un rendement à long terme et d’un rendement à court terme et autres exigences internes et externes. 

Amélioration de l’efficacité du conseil 

Les candidats possèdent une bonne compréhension du rôle du conseil ainsi que des obligations et responsabilités juridiques des administrateurs. Ils exercent une influence positive sur l’efficacité organisationnelle et l’amélioration des affaires de l’entreprise. Ils n’hésitent jamais à questionner et à demander des précisions au-delà des chiffres et des mots et à remettre en question les approches et les pensées traditionnelles de telle sorte que le conseil représente un atout concurrentiel pour la société ou l’organisme. Les candidats reflètent bien la vision et la culture de l’entreprise et ils excellent dans les relations entre le conseil et la haute direction.


Collégialité

Les candidats savent travailler avec les autres de façon efficace et possèdent la maturité nécessaire pour critiquer un collègue sans que leurs remarques prennent une tournure personnelle. Ils font par ailleurs preuve de jugement en respectant les points de vue des autres administrateurs lorsqu’ils diffèrent des leurs. Les candidats démontrent leur sens commun en sachant à quel moment prendre la parole et à quel moment écouter, et ils savent poser des questions difficiles et pertinentes explicitement, mais de façon civile et respectueuse.