Au-delà des limites de mandat : utiliser la gestion de la performance pour guider le renouvellement

janv. 28, 2015
 
Le débat sur le nouvellement du conseil se rapproche de son objectif. Les nouvelles exigences de divulgation imposées aux entreprises inscrites en bourse demandent une plus grande transparence à l’égard d’éléments tels que les limites de mandat et autres mécanismes de renouvellement et certains gros investisseurs transmettent le message implicite que les entreprises doivent « renouveler le conseil ou ils le feront à votre place ». L’IAS convient que la composition et le renouvellement du conseil sont des processus vitaux qui exigent rigueur et analyse et sont mieux entrepris par le conseil quand ils le sont de façon proactive. Dans ce document, nous cherchons à proposer un cadre de travail susceptible d’aider les conseils à établir un processus de renouvellement qui permette d’augmenter l’imputabilité et de mettre en place la combinaison adéquate de talents et d’expérience afin de soutenir l’efficacité à long terme.

À cette fin, nous proposons que les conseils – qu’il s’agisse de sociétés à but lucratif, d’organisations sans but lucratif ou de sociétés d’État – bâtissent leurs processus de renouvellement autour de la gestion de la performance, y compris des évaluations efficaces du conseil établies dans le cadre d’une culture de la performance.

Autrement dit, les conseils devraient s’analyser eux-mêmes de la même manière qu’ils le font pour leurs équipes de gestion. Cela signifie la mise en place d’évaluations régulières et formelles de la composition du conseil et de la performance de chacun de ses membres suivie, le cas échéant, de « conversations musclées » avec les membres sous-performants ou les administrateurs dont les compétences ne s’inscrivent pas dans la stratégie de l’organisation. Cela contribuera à créer une culture d’imputabilité et à favoriser l’établissement de conseils hautement performants.

Lisez le complet rapport.
Share